• Liberal Caucus

Statement from Sonny Gallant

Recognizing Acadian Remembrance Day


Today December 13, marks Acadian Remembrance Day as we remember one of the darkest days in the history of our people and commemorate the countless lives lost in the Great Upheaval.


The massive deportation of Acadians between 1755 and 1763, during the British takeover of part of the former French colonies, changed the course of history. Seventy-five per cent of the Acadian population was deported. Of the 13,000 people living in Acadia, more than 10,000 men, women, and children were separated from one another, expropriated and deported.


December 13, 1758 was the deadliest day of the ethnocide. Among the 4,250 Acadians living on Isle Saint-Jean, or modern-day Prince Edward Island, 3,000 were deported and more than half succumbed to illness or drowned.


Sadly, our history books do not tell the whole story of this great human tragedy.


The Acadians who remained or returned to the region were able to put down roots thanks in large part to the support of the Mi'kmaq nation. The support that the Mi'kmaq nation gave to our people during and after deportation was invaluable. We Acadians know how much we owe to this First Nation. Welaliog!


I am proud to be an Acadian and to be a part of the legacy of my ancestors who through resiliency, and determination laid the foundation for generations to come. Today we are a vibrant, devoted and strong community of Acadian and Francophone people. The heritage of our Acadian ancestors lives on in us and our children through remembrance of our story and what we have survived.


There are many people around the world today who have been separated from their loved ones and forced to flee their homes. May we always remember the Great Upheaval and apply the lessons we learned from our tragedy to inform our actions today.


Remembrance is an act of ensuring that history lends its wisdom to our present. Let us continue to honour our ancestors by educating Islanders on the great contribution that they made to Prince Edward Island and supporting our Acadian and Francophone community today.


Reconnaissance du jour du Souvenir acadien


Aujourd’hui le 13 décembre marque le jour du Souvenir acadien alors que nous nous rappelons l’un des jours les plus sombres de l’histoire de notre population et commémorons les nombreuses vies perdues lors du Grand Dérangement.


La déportation massive d’Acadiens entre 1755 et 1763, durant la prise de pouvoir britannique sur les anciennes colonies françaises, a changé le cours de l’histoire. Soixante-quinze pour cent de la population acadienne a été déportée. Parmi les 13 000 personnes habitant en Acadie plus de 10 000 hommes, femmes et enfants ont été séparés les uns des autres, expropriés et déportés.


Le 13 décembre 1758 a été la journée la plus mortelle de l’ethnocide. Parmi les 4 250 Acadiens habitant l’Isle Saint-Jean, ou maintenant l’Île-du-Prince-Édouard, 3 000 ont été déportés et plus de la moitié ont succombé à la maladie ou se sont noyés.


Malheureusement, nos livres d’histoire ne racontent pas toute l’histoire de cette grande tragédie humaine.


Les Acadiens qui sont restés ou qui sont retournés dans la région ont pu s’établir grâce en grande partie au soutien de la nation mi’kmaq. Le soutien offert par la nation mi’kmaq à notre population durant et après la déportation est inestimable. Nous, les Acadiens, savons combien nous devons aux Premières Nations. Welaliog!


Je suis fier d’être Acadien et de faire partie de l’héritage de mes ancêtres qui, par la résilience et la détermination, ont jeté les bases pour les générations à venir. Aujourd’hui, nous sommes une communauté dynamique, dévouée et forte d’Acadiens et de francophones. L’héritage de nos ancêtres acadiens perdure en nous et nos enfants par le rappel de notre histoire et de ce à quoi nous avons survécu.


Aujourd'hui, de nombreuses personnes dans le monde ont été séparées de leurs proches et ont été contraintes de fuir leur foyer. Puissions-nous toujours nous souvenir du Grand Dérangement et appliquer les leçons que nous avons tirées de notre tragédie pour éclairer nos actions d’aujourd’hui.


Le souvenir est un acte pour veiller à ce que l’histoire apporte sa sagesse à notre présent. Continuons à honorer nos ancêtres en sensibilisant les Insulaires à la grande contribution qu’ils ont apportée à l’Île-du-Prince-Édouard et en soutenant notre communauté acadienne et francophone aujourd’hui.


63 views0 comments

Recent Posts

See All